Eric Chevillard« LE MAÎTRE-NAGEUR
On ne l’a jamais vu dans l’eau. Sait-il seulement nager ? On l’ignore. Il tourne autour de la piscine en faisant claquer ses sandalettes de bois sur les dalles. Semblable au morse ou à l’hippopotame, prétendument aquatiques, plus souvent vautrés sur les berges ou les banquises, il lui suffit de se tenir au bord pour entretenir sa réputation d’excellent nageur. »

Ce
MAÎTRE-NAGEUR est l’un des personnages de Dans la zone d’activité, sorte de ronde des métiers, chantonnée avec malice par Eric Chevillard.

Ils sont vingt-huit à être épinglés, comme autant de papillons dans une vitrine. Du BOUCHER au NOTAIRE, du MONTREUR D’OURS à la TRAPÉZISTE, aucun d’eux n’échappe à l’œil précis de l’auteur, prompt à déceler contradictions, poésie ou jusqu’auboutisme chez ceux qui font l’objet de son étude.

Personne ne sera épargné, pas même LE PAPE,
qui « apprécierait d’avoir quelques confrères parmi ses correspondants. […] Mais la foule qui se masse sous ses fenêtres vient le voir parce qu’il est un spécimen unique. Sa gloire est celle du dernier panda. Il n’a guère le choix de son costume, le matin, son habilleur ne va tout de même pas décliner toute une gamme de vêtements pour cette seule pratique. »

Tous tournés en ridicule, ces « travailleurs au travail » ?
Pas seulement. Des pirouettes, de l’ironie, mais aussi un zeste d’émerveillement.
Par exemple devant
LE GRUTIER qui « domine.
Les autres en bas s’activent dans les boues du chantier : il vit dans le bleu pur et sans poids du ciel ».
Ou devant LE VITRIER :

« Son âme simple et candide se retrouvait dans les fragilités et les transparences du verre. Elle s’y mirait, sans coquetterie. Sa réputation de vitrier fut bientôt établie aussi solidement que peut l’être une réputation de vitrier, toujours à la merci d’un projectile ou d’une méchante rafale. Il posait des vitres si parfaitement enchâssées dans le cadre des fenêtres et si limpides que l’on doutait parfois qu’il fût effectivement passé. »

Des pages rapides, ciselées, vives comme des dessins à la Sempé, Dans la zone d’activité se lit avec délice – si l’on accepte d’être frustré de ne pas pouvoir lire dix métiers de plus !

« L’ANTIQUAIRE
Pas brocanteur, attention, antiquaire : il ne vend pas des moulins à café, ni des tôles émaillées ni de la poussière. Il ne convoite pas les roues de vos charrettes à bras. Louis XIV trouverait chez lui de quoi se meubler selon ses goûts. Si le bon roi préfère changer pour de l’Empire, on fera aussi son bonheur. Meubles d’origine, avec certificats. Des buffets, des guéridons, un petit secrétaire en bois de rose.
Dans la zone d'activité, d'Eric chevillardSigné.
Les antiquités ne se démodent pas. On peut vivre à nouveau dans ces meubles : manger, ranger, langer. Il y a même des causeuses pour causer. Et des bergères qui ne quittent plus le coin du feu : dehors il pleut, il pleut, elles connaissent la chanson. »

Dans la zone d’activité d’Eric Chevillard
Disponible chez Publie.net

Catégorie Littérature contemporaine numérique -Textes-
Mise en ligne en novembre 2008
Mise à jour en septembre 2009

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s