Jacqueline Daussain« Il y a quelqu’un. Je suis maintenant aveugle et presque sourde mais je sais quand on entre dans ma chambre. C’est Sœur Marthe. Avec son gros derrière, elle ne peut s’empêcher de heurter le prie-Dieu.

-Sœur Augusta, avez-vous entendu la nouvelle à la radio ?
-Je n’ai rien entendu du tout. Je n’écoute pas la radio, je prie.
-On vient d’annoncer le décès de Sœur Emmanuelle !
-Merci Sœur Marthe. Laissez-moi.

Sœur Emmanuelle est morte ! Elle n’aura même pas fêté ses cent ans ! Bien fait. Elle a eu la gloriole. On ne peut pas tout avoir. »

Sœur Augusta est l’un des quatorze personnages de Et je fais quoi, moi, maintenant ?, dernier recueil de la Quadrature, éditeur belge entièrement dédié à la nouvelle.

Sœur Augusta, bien qu’elle ait plus de cent ans, pourra prononcer la phrase-titre. Car, comme les autres protagonistes, elle se trouve devant un croisement : où aller ? Prendre à gauche, à droite ? Continuer tout droit ?

C’est bien la question centrale de ce recueil, et elle contient son lot de dommages à venir : espoirs perdus, frustrations, soulagements, abandons… voilà un faible échantillonnage de ce qui attend les spécimens choisis par Jacqueline Dussain, qu’ils « fêtent » un deuil, cheminent dans les allées d’un cimetière, ou essuient des verres derrière un comptoir :

« -Tu sais, Miss, moi j’ai tout fait dans la vie. Je t’ai déjà raconté mes deux années au Canada ?

Oui, Mister Ducon. Le Canada et le reste. Tous les jours tu me la racontes, ta putain de vie. J’observe ta bouche. Ouverte, fermée. Ouverte, fermée. On dirait celle de Némo, le poisson du dessin animé que Lisa se repasse en boucle dans la pièce à côté. »

Au cours de ces nouvelles, des certitudes vont être mises à mal. Ce que l’on croyait établi s’effondre. C’est que la vie nous joue des tours : l’avenir n’est pas ce qu’il devrait être, les couples se défont – ou se font – et la marche sur laquelle on pensait pouvoir poser le pied se dérobe.

Si l’œil de Jacqueline Daussain est parfois acide, c’est qu’il ne se veut pas lénifiant. Les failles de chacun seront révélées, tout comme les petits travers ridicules et la propension à rire de soi :

« Encore une moitié de chaussée et … Paf.
Je suis par terre. […] Évidemment. Renverser une femme qui a passé l’âge de tomber sans mal et avec grâce, c’est gênant. Afin de le rassurer, je m’élance sur le trottoir, cherchant à imiter le style aérien d’une gazelle. Un élancement fulgurant dans la cheville droite stoppe net mon envol. Je ne connais pas le cri de la gazelle, je laisse donc s’échapper un « ouaille » sans une once de légèreté, revendiquant, dans la foulée, mes origines wallonnes sur le sol français. En cas de douleur, j’ai besoin de mes racines. »

Et je fais quoi, moi, maintenant ? est une galerie de portraits où les monologues dévoilent l’intérieur des crânes.
Et s’ils sont nombreux, les personnages qui ne trouveront pas de réponse, ils savent aussi être bien attendrissants…

Et je fais quoi, moi, maintenant ? de Jacqueline Daussain, aux éditions Quadrature« Lorsqu’elle était encore dans la fleur de l’âge, Emma avait souvent invoqué sa patronne [Sainte Rita] : « Rendez mon ventre fécond ou, au moins, mon époux plus loquace. Plus attentionné aussi… Pardonnez-moi. Je suis trop exigeante, sans doute. Mais pas d’enfant dans la maison d’un homme taciturne, ça fait beaucoup de silence ». »

Et je fais quoi, moi, maintenant ? de Jacqueline Daussain
Aux éditions Quadrature
Catégorie Littérature francophone -Nouvelles-
Parution en septembre 2009

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s